Comment les stations de ski envisagent la saison ?

Loisirs
Loisirs | 16 Nov 2020

Comment les stations de ski envisagent la saison ?

Avec la crise sanitaire et la saison hivernale qui approche, on peut se demander si les stations de ski françaises pourront s'en sortir. En effet, entre les mesures de confinement et de restrictions en termes d'horaires, voici une lecture informative en lien avec la situation exceptionnelle que nous vivons actuellement.

Catastrophe pour les stations de ski ?

On le sait la crise du coronavirus pose pas mal de problèmes outre le souci sanitaire et aujourd’hui, voici une lecture dédiée aux stations de ski. En effet, alors que les Français sont encore confinés et qu’on ignore jusqu’à quand cette mesure sera en vigueur, les stations de ski se demandent si cette année, les touristes seront présents ou non. Voici toutes les informations sur le sujet, en reprenant les renseignements parus dans le journal 20 Minutes.

La France rassemble environ 350 stations de ski.

Outre les commerçants qui comptent beaucoup sur les festivités de fin d’années pour faire leur chiffre d’affaires, on oublie les stations de ski, pourtant elles sont également en position très délicate. Certains professionnels du secteur redoutent déjà une situation catastrophique avec la deuxième vague actuelle. Le secteur en lien avec le tourisme de montagne concerne actuellement 350 stations sans oublier tous les professionnels qui dépendent des touristes (boutiques de location d’équipements, restaurants, boutiques de souvenirs…).

Il est important de souligner qu’avant la mesure de confinement qui est en vigueur depuis fin octobre, beaucoup de Français avaient réservé pour aller au ski cet hiver. Sauf qu’avec le confinement et la situation sanitaire qui ne cesse de relancer les préoccupations, les stations de ski croulent actuellement sous les demandes de remboursement. C’est ce que constate Cécile Ferrando (Directrice de communication et promotion au sein de la structure Val d’Isère Tourisme) avec plus de 15% d’annulations.

Un défi de plus pour les professionnels du tourisme hivernal

C’est effectivement un défi et pourtant les stations remboursent les séjours de courte durée ou à durée plus longue. De plus, les stations de ski françaises comptent également sur les touristes étrangers, afin de compléter les demandes. Mais cette année cela s’avère très compliqué. En effet il est estimé que parmi la clientèle étrangère, la plupart proviennent du Royaume-Uni. Sauf que le Brexit et la crise sanitaire passent par-là, du coup ce n’est pas facile d’appréhender une saison hivernale avec autant d’incertitude.

Le secteur du tourisme de montagne est donc clairement en danger et ce n’est pas la légère hausse de fréquentation, en lien avec les vacances de la Toussaint qui pourront compenser le contexte actuel. De plus, toutes les stations de ski ont dû investir, afin de s’adapter à la situation sanitaire et ainsi permettre aux touristes de venir en toute sécurité. La plupart des professionnels espèrent tout de même pouvoir ouvrir, afin de pouvoir effectuer leurs recettes annuelles et en cela, le mois de janvier 2021 est crucial.

Reste à voir si cela sera possible. Avec des facteurs parfois délicats en temps normal comme la météo principalement, en ajoutant les effets de la crise sanitaire, la situation peut rapidement devenir catastrophique. Encore beaucoup de questions sans réponses, mais l’esprit combattif reste de rigueur pour les professionnels concernés. En effet d’ici peu le gouvernement devrait s’exprimer à nouveau, afin de faire un autre bilan sur la situation sanitaire et avec un peu de chance, les stations pourront ouvrir tout de même au public.

De plus, le fait d’être en pleine montagne et en plein air, cela favorise plus facilement les mesures de distanciation. Mis à part au sein des restaurants et au sein de certains établissements fermés, la montagne est au contraire une destination qui reste prisée des Français, afin de « profiter » des vacances, tout en privilégiant la sécurité face à la situation sanitaire. En attendant d’avoir plus d’infos à ce sujet, nous vous invitons à bien vouloir vous rendre sur le lien suivant, afin de lire l’article du 20 Minutes.

 

Plus de nouvelles