Votre magazine Elle informe quant à l’Épiphanie

Voici un article sur le magazine Elle qui informe sur l’Épiphanie !

Évidemment comme on s’apprête à déguster une bonne galette des rois incessamment sous peu, on se disait que c’était le thème idéal. De plus, le magazine Elle nous informe sur l’Épiphanie et franchement c’est intéressant. C’est la raison pour laquelle, nous avons décidé de vous faire partager cette nouvelle. Tout en y ajoutant d’autres éléments. Parce que oui, nos équipes ont aussi souhaité mener l’enquête sur tant de mystères, en ce qui concerne les Rois Mages. Et puis ce sera aussi l’occasion de comprendre pourquoi en France on déguste la galette à base de frangipane. Alors qu’en Espagne, on est plus sur le mythique « Roscón de Reyes ». Plus généreux et plus fruité aussi.

Avant de débuter, il est important de comprendre que cette fête qui nous permet de se régaler de bons gâteaux relève d’un héritage historique fascinant. De plus, on se rend compte que beaucoup de croyances s’entrecroisent. Pour preuve ? L’origine de la fève ! Rien à voir avec les Rois Mages pour le coup, mais plus envers les… Romains. Effectivement, rappelons que le 21 décembre, se produit un phénomène astronomique fascinant. Le Solstice d’hiver qui entre autres, nous offre le jour le plus court de l’année. Les Romains appelaient ce phénomène les « Saturnales ». Le but était de rendre hommage à Saturne. Parmi les coutumes, un festin était présent et une sorte de brioche était confectionnée, puis mangée en hommage. Dedans, on y cachait une fève (le haricot).

Des traditions antiques qui perdurent jusqu’à nos jours

Le magazine Elle informe sur l'ÉpiphaniePar conséquent, les « Latins » ont par la suite, conservé cette tradition. Ce qui explique pourquoi de nos jours, les Français, les Espagnols et les Italiens continuent de perpétrer cette tradition. Ajoutons qu’en Italie, la pâtisserie typique est de consommer le « Panettone » avec la surprise à l’intérieur (Oui, tout à fait). En Espagne, on consommera plus le « Roscón de Reyes » avec de la crème et des fruits confits (voir la photo au sein du texte). Alors qu’en France, on mise sur une galette à base de frangipane. Petite précision tout de même. Jusqu’au XVIIème siècle, il semblerait que l’on mangeait ce que consomment les Espagnols de nos jours. Puis par la suite sous le règne de Louis XIV, il semble que nous ayons préféré plus de simplicité avec des amandes et du beurre.

Mais l’Épiphanie c’est aussi la venue des Rois Mages ?

Effectivement et c’est là où les cultes antiques se mêlent à la religion. Mais avant cela, tentons de comprendre l’étymologie du mot « Épiphanie ». Provenant du grec, il semblerait que cela voulait dire avant tout « Manifestation ». Mais de qui ? Des Rois Mages évidemment. Ils sont 3 (Melchior, Gaspard ainsi que Balthazar) et l’objectif aurait été, d’avoir rendu visite au Messie. Qui n’est autre que l’enfant Jésus. Il s’agit donc effectivement d’un héritage religieux qui avec le temps, s’entremêle avec un héritage historique. Mais l’étymologie reste assez floue, parce que d’autres experts notamment, parlent aussi de la « Fête des Lumières » par les Grecs eux-mêmes. En effet, les « Épiphanes » seraient les douze divinités qui apportent la Lumière après le… Solstice d’hiver.

Contacter la rédaction du magazine Elle par téléphone

En tout cas et bien que les origines soient diverses, aujourd’hui on célèbre le 6 janvier de façon gourmande. Mais d’après la revue en question, pourquoi à cette date ? La réponse est simple. Depuis la « Nativité » (naissance de Jésus de Nazareth), le 25 décembre et jusqu’au 6 janvier, combien de jours séparent ces dates ? Douze effectivement. Ces douze jours représentent le temps nécessaire aux Rois Mages, permettant de rendre visite à l’enfant Jésus. C’est la raison pour laquelle, nous célébrons cette visite avec ce fameux gâteau. À savoir que dans certains pays comme en Espagne, les enfants reçoivent des cadeaux ce jour précis. Et non pas le 25, comme nous en France. Toutefois, la revue aborde aussi une thématique plus organisationnelle. Mais maintenant, vous connaissez la raison du traditionnel 6 janvier !

Le Magazine Elle informe quant à l’Épiphanie et vous dévoile une recette à reproduire à la maison !

Si cela vous intéresse, vous pouvez la refaire. À ce titre, nous allons vous mettre à disposition le lien de redirection. Vous allez pouvoir ainsi vous connecter plus aisément via votre téléphone ou au moyen de votre PC. Rappelons que la revue vous propose depuis quelque temps déjà, une application mobile très utile (accessible via téléphone IOS ou Android). Connectez-vous au moyen de votre tablette ou de votre téléphone. Nous prenons la liberté d’en parler, parce que c’est peut-être plus pratique de suivre la recette via votre téléphone, tout en confectionnant votre version de la galette ! En espérant que cette lecture vous aura plu, vous pouvez nous dire en commentaire si vous connaissez la version briochée ou à la frangipane. Et si vous connaissez les deux, quelle est votre préférée ?

Partager !

Évaluations Votre magazine Elle informe quant à l’Épiphanie

Laisser un commentaire

Rating

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer