De nouvelles violences policières ?

Révocation de 4 policiers selon Gérald Darmanin

En effet, suite à une agression très musclée et après un passage à tabac, plusieurs policiers sont concernés par une triste affaire de violence. La victime, Michel * un producteur de musique qui effectivement se trouvait sur la voie publique sans masque de protection, se serait refugié au sein de son studio, pour éviter une amende. Sauf qu’il ne s’attendait pas à être littéralement passé à tabac et tout cela a fort heureusement été démontré grâce à des cameras de surveillance. Gerald Darmanin qui a visionné la vidéo aurait d’ailleurs demandé la révocation immédiate de ces policiers ! Plus d’infos plus bas en reprenant les renseignements de CNews.

Résumé des faits en cause

Tout s’est déroulé le week-end dernier, autrement dit le 21 novembre 2020 lorsqu’un homme nommé Michel se trouve juste devant son studio de musique, dans le 17e arrondissement de Paris. Ce dernier étant producteur de musique avait effectivement commis l’impair de sortir dans la rue, sans mettre son masque pour le visage. Sauf qu’à peine le voilà dans la rue, il croise plusieurs policiers et donc, d’après le procès-verbal établi, afin d’éviter une contravention, Michel tente de se refugier de nouveau au sein du studio qui se trouve juste derrière lui. Mais les forces de l’ordre ne lui en ont pas laissé le temps et les débordements ont commencé.

Des insultes du genre « sale nègre » ont été vociférées à plusieurs reprises.

Michel subit ainsi en quelques minutes de nombreuses violences verbales, mais aussi de nombreuses violences physiques. Les quatre policiers coincent Michel à l’entrée du studio et à quatre ils font pleuvoir les coups et ne s’en privent littéralement pas. Par la suite, d’autres personnes qui se trouvaient dans le studio rejoignent l’entrée, ce qui va provoquer le repli des forces de l’ordre en dehors du studio. On se dit que l’affaire va se terminer à ce stade non ? Pas du tout, puisque les policiers vont aller encore plus loin ! En dehors du bâtiment, ils vont réussir à lancer une grenade lacrymogène, afin de faire sortir Michel en dehors du studio.

La scène est filmée par des passants médusés qui se demandent ce qu’il se passe. Les mêmes policiers vont ensuite invectiver de nouveau Michel en le pointant avec leurs armes et ensuite, il sera gardé à vue. En toute la scène va durer plus de 10 minutes et dans ce temps imparti, Michel aura subi des coups pendant plus de 5 minutes. Une fois que le pauvre Michel arrive en garde à vue, il a la mauvaise surprise de voir que le procès-verbal ne relate pas les faits comme ils se sont déroulés. En effet, selon les forces de l’ordre, Michel se serait montré violent et aurait résisté aux policiers. Dans ce même rapport, il est écrit que Michel aurait même été violent contre les 4 policiers, le comble !

Heureusement dans cette affaire, ce qui va sauver Michel relève des images prises par les caméras de surveillance. Suite à cela, Michel s’est empressé de tout dénoncer à son avocat, afin de porter l’affaire devant les tribunaux. De ce fait, les images ont révélé qu’en fait, la victime c’est bien Michel et non l’inverse, ce qui démonte le procès-verbal établi par les policiers concernés. À aucun moment on ne voit Michel porter des coups, au contraire il en reçoit et se protège le visage. On précise que Gérald Darmanin a lui-même vu les images et aurait été profondément choqué ! Suite à cela, il a demandé la révocation des 4 policiers concernés.

Ils ont « sali l’uniforme de la République ».

Actuellement une enquête est en cours, afin de confirmer les violences subies par Michel qui lui auront coûté 6 jours d’incapacité totale de travail (ITT) en plus des ecchymoses. Pour le moment, les policiers sont actuellement suspendus de leurs fonctions à titre conservatoire, mais la révocation de leurs fonctions devrait également s’appliquer prochainement. Alors que la France est actuellement en plein remaniement global (contexte sanitaire, relance économique, renforcement de la sécurité…), cet acte démontre bien que des débordements ne sont pas que des rumeurs, mais parfois aussi une réalité bien triste et scandaleuse. Pourquoi ? Par racisme sûrement si on se base aux insultes émises par les policiers.

En tout cas cette situation aura fait réagir de nombreuses personnalités dont Antoine Griezmann, Rudy Gobert (basketteur professionnel) et de nombreux politiques dont Jean-Luc Mélenchon (LFI) ou encore Emmanuel Grégoire (PS) qui déplorent la situation. Pour plus de renseignements, vous pouvez toujours lire la version du site CNews depuis le lien suivant et dès que nous aurons plus de renseignements sur ce sujet, nous ne manquerons pas de vous en dire davantage. Au besoin, vous pouvez réagir en commentaire, au sein de la section concernée plus bas.

* Le prénom de Michel a été modifié pour des raisons de confidentialité évidentes. 

 

Partager !

Laisser un commentaire

Rating

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer