Covid-19 : la guerre des vaccins entre pays ?

Un premier essai clinique effectué à Seattle

Selon Le Monde, de nombreux laboratoires internationaux dont celui qui se nomme Moderna, situé Outre-Atlantique serait déjà en train de tester de nouveaux vaccins, depuis cette semaine. Le but est bien entendu d’éradiquer le covid-19, qui sévit depuis plusieurs mois par le biais d’une solution efficace. Explications.

Le laboratoire Moderna aux États-Unis en plein essai

Selon le Monde, « la guerre des vaccins » est présente entre les pays comme entre la France, les États-Unis et la Chine. On remarque d’ailleurs une prise d’avance du côté des américains, qui ont mis au point un vaccin pouvant faire ses preuves. Cela ne veut pas dire que la solution est toute trouvée, puisque de nombreux enjeux sont à prendre en compte. Pour autant c’est assez encourageant et on vous explique le tout juste en dessous.

Un laboratoire situé aux États-Unis aurait progressé assez vite, car un vaccin est mis au point bien que les tests ne soient pas encore tous terminés. Il faut encore du temps, pour permettre au laboratoire au coeur de cette recherche, Moderna spécialisé dans la biotechnologie, de trouver la solution idéale. Il est actuellement en cours de tests depuis lundi 16 mars 2020 et il serait effectué sur un panel de 45 patients à Seattle. Bien évidemment, il faudrait minimum un an, avant que celui-ci ne soit autorisé à être commercialisé car il ne suffit pas de trouver un vaccin.

En effet, le plus important est de trouver une solution fiable, qui pourra ne pas provoquer d’effets secondaires ou de danger pour le patient injecté. C’est la raison pour laquelle, rien ne peut être affirmé pour le moment, bien que ce laboratoire travaille sans relâche pour un résultat concluant. De plus, le domaine de la biologie et de la recherche en général, demandent des sommes colossales d’argent, ce qui explique que cela puisse encore prendre du temps.

Peut-on parler d’une course entre pays ?

L’exemple actuel du laboratoire Moderna est suivi par d’autres laboratoires, situés dans plusieurs pays avec des recherches effectuées avec le laboratoire Sanofi notamment. L’Institut Pasteur travaille également sur un éventuel vaccin qui pourrait être la solution, mais comme tout, cela prend du temps et demande des sommes d’argent importantes.

En effet, on estime que plus de vingt entreprises et laboratoires travaillent sur la mise au point d’un vaccin et ce qui peut freiner c’est évidemment l’argent. Il s’agit d’un processus coûteux qui peut demander des milliards de dollars, d’autant que niveau rentabilité, on est pas très au point. Si une ou deux injections permettent d’éradiquer le virus, la rentabilité sera effectivement moindre. C’est pour cela que toutes les recherches effectuées prennent autant de temps. Pour donner un autre exemple, le laboratoire Moderna annonce qu’avec ses recherches et ses essais, une perte d’argent sera à prendre en compte.

La solution idéale n’existe pas encore, mais les recherches se poursuivent

Bien que l’argent et le temps puissent représenter un frein, on reste avec une nouvelle très encourageante car si les tests s’avèrent tous positifs avec du recul, permettant d’affirmer de bons résultats, la situation pourrait s’améliorer dans le temps. Pour plus de renseignements, nous vous invitons à cliquer ici ou à vous rendre sur le site du Monde.

Partager !

Laisser un commentaire

Rating

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer